wc japonais

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Le wc japonais : un modèle de Bien-être et de santé.
La France dispose d’une offre importante répartie sur l’ensemble de son territoire. Cette offre de tourisme de santé et de bien être est liée à l’exploitation de la ressource en eau. Cette offre, qui a longtemps reposée sur la prescription médicale, a beaucoup évolué ces dernières années, comme en témoignent le développement des spas, devenus très rapidement un équipement et un service incontournable dans les hôtels et structures d’hébergement. De nombreux territoires et filières, à l’image de l’hôtellerie, se positionnent désormais sur ce marché, en proposant des activités ludiques qui contribuent à la diversité et à la complémentarité des produits touristiques des stations du littoral et de montagne notamment.

.

Les composantes du tourisme de santé et de bien-être …
I. Thermalisme

Définition :
Initialement les eaux thermales sont des eaux chaudes qui sont utilisées à des fins thérapeutiques , les établissements où sont dispensés les soins sont appelés établissements thermaux ou thermes. Les eaux utilisées sont couramment nommées : “minérales” ou “thermo minérales “.

La composition chimique est un des critères sur lesquels repose la notion d’eau minérale . Elles se distinguent des eaux de distribution publique par la quantité et la qualité de leurs composants. Les différents éléments de cette minéralisation appartiennent à deux catégories : - des composés présents dans toutes les eaux mais dont la concentration est plus élevée dans les eaux minérales. Ce sont les éléments majeurs(ex : bicarbonate, sulfates, chlorure … - des composés inconnus dans les eaux banales et présents dans les eaux minérales en quantités infinitésimales. Selon leur concentration ce sont des éléments - mineurs ou des éléments – traces ( lithium, oligo- éléments…) .

Dans les profondeurs de l’écorce sous l’effet de la pression et de la température les roches se transforment , c’est le métamophisme qui provoque l’expulsion de l’eau constitutive de certains minéraux.

Réglementation Toute exploitation d’eau thermale doit faire l’objet d’une autorisation délivrée par le Ministre chargé de la santé après avis de l’Académie nationale de Médecine (décret du 28 mars 1957). Une surveillance réglementaire est effectuée par des laboratoires agréés pour le contrôle des eaux minérales par le Ministère de la santé.

La France compte six chaînes thermales : La chaîne thermale du Soleil, Eurothermes, Promothermes, Thermafrance, La Compagnie Européenne des Bains et Thermalliance.

Ce concept de chaîne thermale recouvre des réalités juridiques, financières et commerciales très diverses .Dans certains cas il s’agit de groupes intégrés possédant tout ou partie de leurs établissements en pleine propriété et dans d’autres il s’agit de concessions, de mandats de gestion ou encore de labels professionnels ou commerciaux. Les deux principaux groupes thermaux français : la Chaîne Thermale du Soleil et Eurothermes

géant du thermalisme français le groupe Eurothermes qui a accueilli 75400 curistes dans 9 stations en 1994 a enregistré une chute de sa fréquentation de 12,3% depuis 5 ans et cela malgré la reprise de nouvelles stations : Bagnères-de-Bigorre ( Hautes-Pyrénées ), Historique du Thermalisme

l’Antiquité Dès la plus haute antiquité le fait hydrothermal se confond avec le fait religieux. Les 19 ème. dieux , déesses et demi-dieux sont les premiers protecteurs des sources et leurs prêtres les premiers hydrologues. Aujourd’hui, stabilisation mais Le thermalisme gaulois connaît Antiquité Concurrence forte de la thalassothérapie un développement décisif sous la période gallo- romaine. Moyen Age et Renaissance La période médiévale est celle d’un long déclin du thermalisme . . La Renaissance aussi sauf à la Ce graphique montre l’évolution du produit thermal de l’antiquité à de nos jours. fin.

Les XVIIe - XVIIIe siècles A vogue des stations thermales s’accentue L’ essor du Thermalisme au XIX e siècle - création de stations nouvelles , - progrès notables réalisés dans la découverte du mode d’action des eaux minérales, - essor du Romantisme et naissance du Tourisme , - développement des moyens de communication.

Aujourd’hui l’établissement thermal doit répondre à diverses exigences ( hygiène rigoureuse , appareillage et équipements adaptés, personnel de soins en nombre suffisant, qualité de l’accueil, confort, présence d’un parc thermal donnant accès à la Nature environnante, etc… ).

Les applications thérapeutiques du Thermalisme La crénothérapie ou cure thermale correspond à l’« l’utilisation des eaux minérales naturelles dans un but thérapeutique ». Durée de la cure thermale : trois semaines (18 jours). Les soins utilisés -application de boues ; -balnéation en eau thermale ; -kinésithérapie ; -kinébalnéothérapie ; -douches ; -applications de vapeurs thermales.

La crénothérapie agit à plusieurs stades des maladies . Outre son action curative au cours ou au décours des maladies constituées , elle est aussi préventive au stade pré- clinique de certaines affections et elle est surtout préventive des rechutes et des aggravation au cours de certaines maladies chroniques.

Elle contribue aussi à l’adaptation ou à la réadaptation du sujet en vue de lui permettre de maintenir une vie normale compte tenu de son handicap. Dans ces démarches la spécialisation des stations est un des principaux critères de la médecine thermale française. La richesse et la variété du potentiel thermal français permet d’utiliser chacune des sources dans les indications où elle a fait la preuve de son efficacité la meilleure. Cela permet aussi d’équiper les thermes avec les techniques de cure appropriées et de les aménager en fonction des maladies traitées. La spécialisation a pour corollaire la présence de médecins eux-mêmes spécialisés. La spécialisation des stations françaises porte sur plusieurs orientations thérapeutiques : -rhumatologie, - neurologie, -affections psycho- somatiques, -maladies cardio-artérielles, -phlébologie, -gynécologie, - maladies des voies respiratoires, - dermatologie et stomatologie .

Chiffre et limites.
- Enquête : synthèse des premiers résultats, publiés le 07/12/2006 (5 pages) Les curistes ayant participé à l’étude sont majoritairement des femmes (65%), des personnes âgées entre 60 et 74 ans (54%) et des retraités (77%). Ils habitent principalement dans les régions à forte activité économique : Rhône-Alpes (13%), Île-de-France (11%), Nord-Pas-de-Calais (9%), PACA (8%). - Le Thermalisme un enjeu Médical - Enquête Curistes 2006, publié le 10/01/2007 (28 pages), – Le Thermalisme un enjeu Economique - Enquête Curistes 2006, publié le 10/01/2007 (21 pages)

Avec plus de 6 milliards de francs de chiffres d’affaires, près de 700000 curistes ( l’article plus récent en annexe nous dit seulement 500 000 curistes) , 106 stations et une expansion relativement continue au rythme variable de 1 à 5% par an , le thermalisme français en apparence se porte bien. Mais son évolution qualitative très particulière à la France se fait selon un axe de plus en plus étroit et peu porteur d’avenir : celui d’un thermalisme uniquement médical et social, très étroitement accroché aux remboursements de la Sécurité Sociale. L’essentiel des cures se prend en été et généralement sur le temps des vacances ( la fréquentation des stations thermales est concentrée sur 5 mois , de mai à septembre. Mais les mois de juin, juillet et août attirent 64,7% des curistes. Une partie de ces difficultés étant liée à la concurrence exercée dans le domaine de la “Remise en Forme” par la Thalassothérapie. Un exemple à méditer : la mort du thermalisme britannique En 1990 le Royaume-Uni ne disposait que d ‘une seule station thermale en activité : Leamington ( 5500 curistes ). Bath, ville thermale modèle du XVII e / XVIII e siècles avait fermé les portes de son établissements de bains en 1976. Cette situation est d’autant plus aberrante que le pays dispose de ressources thermales importantes et que les eaux ont été largement valorisées aux siècles passés.

ANNEXE On distingue plusieurs types de stations thermales. La classification la plus souvent évoquée est celle de JAMOT : -Les ” villes thermales mono-fonctionnelles “qui petites, ” constituent par leur unité un modèle pur de ville touristique “. Elles sont 19 dans ce cas en France. -Les ” villes pluri-fonctionnelles au thermalisme dominant “. La fonction thermale a joué un rôle d’entraînement pour des activités secondaires ( embouteillage en particulier) et surtout des services. Ce type regroupe 16 stations. -26 sont ” des villes pluri-fonctionnelles ou le thermalisme n’est qu’un élément secondaire “, voire mineur. -Il faudrait ajouter les stations villages où le centre thermal prend place dans une collectivité réduite et diffuse. Le centre thermal y fonctionne sans effet d’animation sur l’environnement.

I.

II. Thalassothérapie

C’est à la fin du XIXe siècle que l’utilisation de l’eau de mer fraîchement prélevée et chauffée a donné naissance à une discipline nouvelle: la Thalassothérapie terme créé par le Dr. DE LA BONNARDIERE à Arcachon à la fin du XIXe siècle. La Thalassothérapie moderne est l’utilisation thérapeutique des bains de mer ( balnéothérapie ) en association avec l’influence bénéfique des conditions bioclimatiques créées elles-mêmes par les relations entre les milieux marins et terrestres environnants. Il n ‘ y a de Thalassothérapie qu’au bord de la mer. La Fédération Mer et santé a donné de la Thalassothérapie une définition récente ( 1986 ) : “Dans un site marin privilégié la thalassothérapie est l’utilisation simultanée , sous surveillance médicale, dans un but préventif ou curatif , des bienfaits du milieu marin qui comprend le climat marin , l’eau de mer , les boues marines, les algues, les sables et autres substances extraites de la Mer .”

La Thalassothérapie n’est pas de la balnéothérapie. Il n’y a pas de Thalassothérapie possible en Montagne ou en milieu urbain car l’eau de mer , milieu très vivant, n’a qu’une durée de vie de 24 heures et ne peut être reconstituée. En Ville ou à la Montagne la balnéothérapie dans des baignoires bouillonnantes n’a rien à voir avec la Thalassothérapie. La Thalassothérapie n’est pas du Thermalisme. Il y a souvent confusion entre ces deux thérapies car elles fonctionnent avec des soins d’eau souvent similaires : douches à jets, bains bouillonnants, cataplasmes, boues, etc…Mais à la différence de l’eau thermale, l’eau de mer est une eau vivante. Eléments indispensables à la thalassothérapie Eau de mer + climat marin ( La température : elle est stable en bord de mer ; L’humidité : elle est très importante .Le degré d’hygrométrie est très élevé et stable ; L’ensoleillement : les rayons occasionnent de multiples bienfaits surtout pour le rachitisme (manque de vitamines D) et pour les troubles de l’humeur ; L’ionisation ; Les vents : ils renforce les qualités cardio-respiratoires.) Chaque littoral a ses spécificités marines et climatiques Un centre de Thalassothérapie est un mini - usine d’eau de mer. Il nécessite une infrastructure complexe. Il doit puiser et utiliser de l’eau de mer bactériologiquement saine et ne pas la stocker plus de 24 heures. Les indications majeures de la Thalassothérapie -Les traumatismes et séquelles d’accidents -Les rhumatismes -Les problèmes circulatoires -La cellulite -La fatigue Un éventail de prestations de plus en plus diversifié et spécialisé ( cures anti-tabac , anti-stress, diététique , … )existe. Les soins marins Ils sont donnés par des hydrothérapeutes. Les techniques utilisées sont extrêmement variées. Exemples de soins : La technique des enveloppements d’algues est propre à la thalassothérapie. Les algues marines sont chargées en minéraux , oligo-éléments et en vitamines. L’ hydrothérapeute applique sur le cors du patient, allongé sur une table, un cataplasme d’algues à 40°C avec une spatule. Le patient est ensuite enveloppé dans une couverture chauffante. La sudation élimine les toxines et favorise l’apport d’iode et d’oligo-éléments.

D’autres prestations sont plus axées sur la remise en Forme . Ce sont les massages, les drainages lymphatiques, la pressothérapie mais aussi le sauna, le hammam ainsi que le parcours marin . Les centres dispensent aussi des soins esthétiques : des soins traditionnels ( épilation, soins , corps-visage, massages, etc… ) mais aussi des forfaits-beauté. Les soins esthétiques sont donnés sous contrôle médical. Beaucoup de centres dispensent aussi des stages de relaxation e utilisant la sophrologie, le Yoga.etc.

Thalassothérapie et hôtellerie Une intégration centre de thalassothérapie/équipement hôtelier systématique pour les centres récents. La quasi-totalité des centres dispose d’un hébergement relié ou intégré, il s’agit en majorité d’hôtels haut de gamme ( 3 ou 4 étoiles ) avec une évolution ces dernières années vers une hôtellerie plus modeste ( 2 et 3 étoiles ). I.

V. Quelques définitions

La balnéothérapie C’est étymologiquement l’action de soigner par les bains. Mais le terme a été utilisé par les établissements qui proposent des séjours de bien-être sans disposer d’une eau aux qualités particulièrement reconnues. Il recouvre donc aujourd’hui au mieux de l’eau de source et dans bien des cas de l’eau… du robinet ! Si les soins sont identiques à ceux de la thalassothérapie, ce n’est pas de l’eau de mer qui est utilisée. La différence est-elle sensible ? Les avis des utilisateurs divergent, certains préfèrent la balnéothérapie à la thalasso. A nos lecteurs de se faire leur avis après avoir essayé… L’aquathérapie C’est un terme utilisé par quelques centres qui essayent de se différencier en utilisant un mot qui fait chic. L’aquathérapie désigne une méthode thérapeutique qui utilise les vertus de l’eau. La définition est assez vague pour que quelques centres se l’approprient sans grand bonheur… Le SPA Sanitas per aqua, la santé par les eaux en latin, SPA est le mot qu’utilisent les anglo-saxons pour désigner la balnéothérapie. En effet, l’utilisation de l’eau de mer est assez peu développée dans ces pays, et les centres utilisent de l’eau douce. Le terme de SPA, très à la mode depuis un ou deux ans, véhicule des notions de luxe et d’exotisme qui visent à rafraîchir la notion de thalasso, mais ce ne sont que des concepts marketing qui recouvrent une réalité très variable. I. II. III.

IV.

Evolution du tourisme de bien-être et de santé.

L’immense aspiration des occidentaux à se purifier, tant sue le plan physique que psychique, va crescendo ! Un nouveau terme fait son apparition : la détox. Dans un monde pollué, tous les remèdes capables de nous soulager des agressions dont nous sommes les victimes, sont les bienvenus. Combinés aux chantiers liés au développement durable et à ceux liés à la création d’équipements de bien-être, les rituels de purification souvent déjà présents dans un programme touristique, devraient faire l’objet d’un “relooking”.

Si les investissements pour se doter d’un Spa se révèlent conséquents, de l’ordre de plusieurs millions d’euros, ils sont aussi la clé du succès de demain, ouvrant de nouvelles perspectives de croissance .
Alliance Pornic resort hotel-thalasso & spa : le spa comme outil de développement
Gazette Officielle du Tourisme (La) n°1906 - 13 juin 2007 - 1 page(s) Disponible au Pôle Ressources de la MITRA Entre 2001 et 2006, les spas ont enregistré une croissance de plus de 61%. Dans ce marché en pleine expansion, Alliance Pornic resort hotel-thalasso & spa, situé sur la côte de Jade, au Sud de la Bretagne, en a fait des enjeux majeurs de son développement. Dans le même sens …

Le spa en hôtel : simple service complémentaire ou centre de profits?
Réseau de veille en tourisme UQUAM - LEVASSEUR - Maïthé - 03 avril 2007 - 2 page(s) Disponible au format électronique Au même titre que les restaurants gastronomiques, les spas ont longtemps été perçus par les hôteliers comme des gouffres financiers. Ils représentaient souvent un mal nécessaire, vecteur d’image et de notoriété. Les spas requièrent beaucoup d’espace, de personnel et d’énergie. Cependant, la montée exponentielle de la demande, une meilleure organisation de l’offre, l’amélioration de la mise en marché et la spécialisation du personnel ont permis, dans bien des cas, de faire des spas en hôtel de véritables centres de profits.

Du tourisme de santé au tourisme de bien-être
Le bien-être, un remède anti-crise
L’Echo Touristique - BUGNOT Fabrice - 15 janvier 2010 - 1 page(s) Disponible au Pôle Ressources de la MITRA Malgré l’engouement des Français, 2009 reste une “petite” année pour les professionnels du secteur qui seront présents au salon Thermalies. Certains TO tirent pourtant leur épingle du jeu. Cet article contient un encart “Léger rebond attendu pour 2010″.

En complément du ski - La montagne s’entiche du bien-être
Tour Hebdo n° 1394 - LE MEHAUTE Florence - 29 janvier 2010 - 2 page(s) Disponible au Pôle Ressources de la MITRA Massages et soins cocooning ont gagné les stations de ski. Quasiment tous les hébergements haut de gamme, hôtels ou résidences, ont leur spa. et les autres suivent, avec piscine chauffée, sauna, hammam ou accès à des centres balnéo. Idéale pour les skieurs en après-midi, cette offre permet également d’élargir la clientèle et d’allonger la saison, animant les stations de basse altitude jusqu’au printemps.

Une offre bien-être aux contours redessinés
L’Echo Touristique n° hors-série - ROUSSEAU Laurence - Juin 2010 - 2 page(s) Disponible au Pôle Ressources de la MITRA Entre Spa et Thalasso, les hôteliers optent désormais pour une mixité de l’offre. Le bien-être se décline sous toutes ses formes, avec toujours en ligne de mire l’optimisation des valeurs du plaisir. Cet article comprend un encart : ” Comme la clientèle, l’offre s’est démocratisée “.

Le resort haut de gamme. Un concept à développer en France
Cahiers Espaces n° 93 - PEYRE Christophe - Avril 2007 - 3 page(s) Disponible au Pôle Ressources de la MITRA En France, on compte encore peu de resorts haut de gamme (parc privé de plusieurs hectares, maisons avec piscine, golf ou spa…) s’adressant à une clientèle internationale, à fort pouvoir d’achat, recherchant perfection et reconnaissance et flexibilité. Ce type d’offre a pourtant un avenir, et permet de développer l’image d’un tourisme français de luxe.

Bagnères de Bigorre une ville animée par le tourisme de bien-être et de santé.

Petite de ville des Hautes Pyrénées de 8700 habitants.

Économie Bagnères-de-Bigorre s’est illustrée dans le secteur secondaire notamment un temps à travers le matériel ferroviaire mais le thermalisme et le tourisme restent la véritable activité marquant la commune.

Industries Aujourd’hui, de nombreuses PME et PMI spécialisées dans l’appareillage électrique, la mécanique ou l’aéronautique sont installées dans la commune. Maîtrisant les hautes technologies, certaines d’entre elles comptent parmi les plus innovantes du marché, dans leur secteur.

Thermalisme et tourisme L’histoire de Bagnères est à lié à la station de sports d’hiver de La Mongie, située en partie sur le territoire de la commune et rattachée au domaine du Tourmalet, plus grand domaine skiable des Pyrénées françaises.

L’offre hôtelière : -34 hôtels à – de 20 km. -4 auberges -11 résidences de tourismes -24chambres d’hôtes -10centres de vacances -18campings -8gîtes -1refuge ( il y a 9 agences immobilières à Bagnères) - plus de 40 restaurants.
Première station thermale des Hautes-Pyrénees avec 8 500 curistes par an deux établissements thermaux sont gréés par le ministère de la Santé : – Les Grands Thermes de Bagnères-de-Bigorre, établissement muniipal accueillant près de 8000curistes par an, doté d’équipements modernes et performants, dans un adre raffiné, déccoré de nobles matériaux, de couleurs douces, harmonieuses et reposantes.( cure de 3 semaines) Les principales techniques de soins sont les bains, les application de boue; massages sous eau thermale, aérosols, drainages respiratoires, douches immergées… – Les Thermes de la Reine, établissement privé qui traite les pathologies en rhumatologie,troubles psychosomatiques, voies respiratoires et stress .

– Les eaux de Bagnères-de-Bigorre (38 sources) étaient déjà appréciées des Romains en tant qu’agent de désintoxication. Comme la plupart des cités thermales, Bagnères-de-Bigorre possède un casino. Il fait bâtiment commun avec le spa (nom commun) thermal Aquensis.

A propos du spa

La création du Centre thermoludique « Aquensis » s’est effectuée dans l’ancien centre de rééducation fonctionnelle Aquensis, la Cité des Eaux, c’est 3.000 m² entièrement dédiés à la forme et au bien-être autour du plaisir hédoniste de l’eau. L’histoire de Bagnères-de-Bigorre tient tout entière dans ce nom de VICUS AQUENSIS donné par les Romains qui savaient déjà apprécier les vertus de ses eaux chaudes. Au fil des siècles, Bagnères s’est enrichie d’une histoire écrite sans relâche autour de cette véritable richesse naturelle qu’est l’eau thermale. Si l’histoire est un perpétuel recommencement, Aquensis, la Cité des Eaux, est le trait d’union entre le passé et le présent de cette cité pyrénéenne qui est aujourd’hui la première station thermale des Pyrénées. Cette nouvelle réalisation de la ville de Bagnères-de-Bigorre, ouverte en juillet 2003, s’inscrit dans la lignée des activités liées à cette culture de l’eau. Installée dans le bâtiment 19ème du Casino, Aquensis, la Cité des Eaux, réalisée par l’architecte toulousain Luc Demolombe, bénéficie d’un décor unique de bois et de verre où se mêlent avec élégance patrimoine architectural et modernité. Au cœur d’un écrin de bois clair, les bassins animés, le hammam, les cabines de soins, et autres infrastructures sont magnifiquement mis en valeur par une architecture originale qui érige le site en véritable cathédrale du bien-être avec les fonctions du wc japonais.
L’AQUA PASS ou comment découvrir en toute liberté tous les plaisirs d’une Eau Thermale unique et bienfaisante. Entrez dans l’”ESPACE-DETENTE” et laissez-vous porter par les flots animés du Grand Bassin ou bien bercer par la douce musique subaquatique de la Piscine Détente… Pour voyager au coeur de l’Orient, franchissez la porte du magnifique Hammam, ou partez plus au nord en profitant des saunas et jacuzzis à ciel ouvert avec vue sur les sommets… Tout un programme ! -Le Grand Bassin et la Piscine Détente Le Grand Bassin de 300m2 alimenté en eau thermale est animé de brumisations chaudes et froides, d’un rideau d’eau, de cols de cygne et d’alvéoles avec remous, jets, contre-courants, le tout longé par un couloir central de 20 m. La Piscine Détente, équipée d’hydro-massages et d’Aqua musique (diffusion de musique relaxante sous l’eau) permet un ressourcement total. -L’Espace Oriental, Hammam et Salon de thé Salon de thé, cabine de soins et salles voûtées bordées de bancs de marbre pyrénéen se succèdent, offrant un univers authentiquement oriental avec ambiance musicale dépaysante, distribution d’un linge de hammam et dégustation de thé à la menthe. Grandiose ! -La terrasse détente Les 2 saunas finlandais traditionnels encadrent une grande douche rafraîchissante. La terrasse détente en caillebotis de bois, est dotée de jacuzzis et transats dans un cadre protégé et boisé avec vue panoramique sur la cité thermale, la forêt du Bédat et les sommets pyrénéens.

AQUENSIS en quelques chiffres : ?Surface HOB : 5.000 m² ?Espaces ludiques : 3.000 m² ?Début des travaux : septembre 2002 ?Ouverture au public : juillet 2003 ?Maîtrise d’ouvrage : Ville de Bagnères-de-Bigorre ?Délégataire : Société d’Economie Mixte des Thermes de Bagnères-de-Bigorre ?Fréquentation : près de 70.000 entrées dès les 12 premiers mois Coût de l’Opération : 6.590.000 Euros HT Financement : - Union Européenne (Feder) 25% - Etat 10% - Région Midi-Pyrénées 10% - Départ. des Hautes Pyrénées 5% - Ville de Bagnères-de-Bigorre 50%

L’Espace Bien être Dans une ambiance boisée et raffinée, l’Espace Bien Etre surplombe le grand bassin d’eau thermale offrant un point de vue unique sur l’incroyable voûte de bois naturelle, véritable « signature » d’Aquensis. L’Espace « Chic et Spa » fait revivre avec audace de spacieux salons XIXème, offrant cabines de soins, espaces de repos inondés de lumière et une terrasse plein sud équipée d’Aqua Box avec Vue Imprenable sur les Pyrénées (V.I.P). Cocooning et relaxation totale sont au programme au travers d’un large choix de prestations de balnéo en eau thermale, d’esthétique visage et corps, de massages.

L’espace forme Séances individuelles ou collectives proposées en salle ou en piscine sous la conduite de moniteurs diplômés d’états. Cours de Fitness, Séances de musculation, Cours d’Aqua-Gym, Programmes personnalisés…

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »